Filtre à particules : qu'est-ce ? comment ça marche ?

Filtre à particules : qu'est-ce ? comment ça marche ?

L'automobile est confrontée à des normes environnementales toujours plus strictes. Le catalyseur s'est imposé dans les voitures essence dès 1993 et quatre ans plus tard pour les diesel. Le filtre à particules, quant à lui, s'est généralisé d'abord sur les diesel avant de gagner les lignes d'échappement des voitures essence. Mais savez-vous vraiment en quoi consiste ce dispositif antipollution ? Comment agit-il ? Nécessite-t-il un entretien particulier ? Dans cet article, nous vous donnerons des éléments de réponse et nous vous conseillerons dans le choix de votre nouveau FAP à petit prix.

Le FAP : qu'est-ce ?

"Le filtre à particules de ma voiture est colmaté", "il faut que je remplace le FAP" sont des phrases fréquemment entendues... Mais peu d'automobilistes connaissent le réel intérêt du filtre à particules.

Le filtre à particules s'est généralisé sur les véhicules diesel à partir de 2005. Il s'agit d'un cylindre métallique présent sur la ligne d'échappement, après le catalyseur. Son rôle est de collecter les particules fines. Ces dernières s'y agglutinent jusqu'à ce qu'un cycle de régénération ait lieu. Cela signifie que lorsque le véhicule est bien "chaud", le FAP va injecter du carburant dans le but d'enflammer et détruire les particules. Cela permet donc d'abaisser les émissions polluantes à la sortie de l'échappement. Le catalyseur, le filtre à particules et la vanne EGR permettent de réduire drastiquement la pollution des véhicules. D'ailleurs, le FAP est aujourd'hui généralisé aux camions et autres transports en commun. Même les voitures essence, jusque là épargnées, sont aujourd'hui équipés de ce type de filtre mécanique, afin d'obtenir une homologation avec la norme Euro 6.2.

Le saviez-vous ? La première voiture de série a avoir été équipée d'un filtre à particules a été la Peugeot 607 équipée du moteur 2.2 HDI.

Entretenir un FAP

Les véhicules essence et diesel ne sont pas logés à la même enseigne. Contrairement aux moteurs essence, les diesel ont un risque d'encrassement. C'est principalement le cas de ceux utilisés majoritairement en ville. Pour que les cycles de régénération ait lieu, il est donc nécessaire de décrasser le FAP en roulant autant que possible. Pour autant, tous les filtres ne se valent pas. Les monolithes qui tapissent l'intérieur peuvent être de qualité assez variables. Cela signifie que certains FAP retiendront moins bien les particules fines et auront une durée de vie plus courte. Par conséquent, nous vous conseillons les filtres à particules en inox. Ces derniers ne rouillent pas et bénéficient souvent d'un intérieur en céramique. Un FAP de qualité (qui n'est pas nécessairement le plus cher !) ne demande pas d'entretien hormis des cycles de régénération réguliers. Quant au décalaminage, promu par de nombreux professionnels, nous ne le conseillons pas, en raison des dommages qu'il peut créer à moyen et long terme.

Remplacer un FAP : comment faire ?

Pertes de puissance, affichage d'un voyant moteur, moteur qui cale, s'étouffe, passage en mode dégradé sont autant de signes qui peuvent trahir un filtre à particule à remplacer. Dans ce cas de figure, mieux ne pas trop attendre car rouler avec un FAP endommagé peut gravement abîmer le moteur. Le remplacement du FAP est une opération assez simple à condition que vous disposiez de quelques outils. Il ne vous reste plus alors qu'à trouver un FAP de qualité à petit prix en cherchant la référence correspondant à votre voiture. Le saviez-vous ? Chez Krosfou, nous réalisons nos propres filtres à particules, en inox et revêtement céramique. Notre objectif : vous proposer des équipements de qualité à des prix largement inférieurs à ceux habituellement pratiqués.

Posted on 01/05/2019 by Articles de fond 0 318

Leave a CommentLeave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Blog categories

Latest Comments

No comments

Blog search

Vus récemment
Aucun produit

Menu