Pollution automobile et normes EURO, vers un air plus respirable

La pollution engendrée par les véhicules à moteur thermique est plus que jamais d’actualité. Chaque constructeur automobile met en avant sa capacité à réduire les émissions polluantes de ses derniers modèles. Le taux des rejets nocifs est chaque fois plus bas et on se prend à rêver d’une voiture enfin (presque) propre. Mais qu’est-ce qui pousse Renault, PSA et autre Mercedes à prendre soin de nos petits poumons ? Les normes EURO, tout simplement. Les quoi ? Les normes d’émissions de particules mises au point par l’Union européenne. Ces mesures évoluent régulièrement et exigent des fabricants qu’ils innovent pour proposer des véhicules de moins en moins polluants. Si votre voiture est récente, vous n’avez pas vraiment de souci à vous faire. Si elle commence à avoir quelques années au compteur, il va devenir de plus en plus difficile de circuler dans les grands centres urbains. Voici un point de situation sur les normes antipollution en 2020.

L’origine des normes EURO

À quoi correspond cette norme ?

La norme EURO est une règle environnementale qui date de 1991. Elle répond au besoin de lutter contre la pollution atmosphérique provoquée par le transport routier. Elle visait d’abord les poids lourds puis elle s’est généralisée aux véhicules légers, aux utilitaires et aux motos. Chaque norme précise le niveau des émissions nocives à ne pas dépasser par les automobiles à motorisation essence, diesel et GPL.

On a souvent reproché à l’UE de légiférer sur tout et n’importe quoi et de noyer les États sous une avalanche de règlements difficiles à mettre en place. Pourtant, celui du contrôle de la pollution automobile n’a pas figuré parmi ses priorités. Si les catalyseurs sont présents sur les voitures américaines depuis les années 70, le pot catalytique n’est exigé en Europe qu’en 1993, sur les véhicules essence neufs (norme EURO 1). Il faut attendre 1997 pour la motorisation Diesel (Norme EURO 2). Le filtre à particules s’est imposé quant à lui en 2001, mais n’a été rendu obligatoire qu’en 2011 sur les voitures neuves (norme EURO 5 pour les diesels).

  • EURO 1 : 1re mise en circulation en 1993 ;
  • EURO 2 : 1re mise en circulation en 1997 ;
  • EURO 3 : 1re mise en circulation en 2001 ;
  • EURO 4 : 1re mise en circulation en 2006 ;
  • EURO 5 : 1re mise en circulation en 2011 (et 2013 pour les 5 b) ;
  • EURO 6 : 1re mise en circulation en 2015 (et 2018 pour la 6 c).

Les normes sont chaque fois de plus en plus restrictives. Ainsi, les oxydes d’azote (les NOx) n’ont été réglementés qu’à partir de la norme EURO 3. Il a fallu attendre la norme EURO 5, en 2010, pour s’en prendre aux particules fines des moteurs essence. C’est à ce moment-là que les FAP ont commencé à se généraliser pour les diesels.

Quels sont les polluants testés ?

On teste les 4 polluants considérés comme les plus dangereux pour la santé :

  • les oxydes d’azote (NOx),
  • les particules,
  • les hydrocarbures imbrûlés,
  • le monoxyde de carbone (CO).

Le CO2 ne fait pas partie des rejets limités par la norme EURO. Le contrôle du dioxyde de carbone est pris en compte par les autorités au sein d’un plan beaucoup plus général.

L’UE prévoit de lancer en 2026 Copernicus, un programme d’observation de la Terre depuis l’Espace. Plutôt que de mesurer les émissions polluantes depuis le sol, le but est de les évaluer grâce à des satellites et un relais de balises posées au sol. 

Selon un article en ligne mis à jour le 5 septembre 2020, le magazine Auto Plus précise que l’UE a voté pour une baisse de 37,5 % des taux de CO2 pour les véhicules légers (31 % pour les utilitaires). Cette nouvelle norme entre en vigueur à l’horizon 2030.

Quelle est la norme de mon auto ?

Si vous cherchez à connaître le taux de pollution de votre berline ou de votre pétillante citadine, vous aurez la réponse grâce à son année de mise en circulation. Si votre voiture est neuve, il vous suffit de vous référer à ce que nous avons dit plus haut.

Ces informations figurent sur la carte grise du véhicule. La case B indique la date de la première mise en circulation et la case V9 la classe environnementale. La norme apparait en toutes lettres à la fin du code.

  

De nouveaux tests avec la norme EURO 6

Le NEDC est mort, vive le WLTP

Si je vous dis Diesel Gate, cela vous dit quelque chose ? Si vous répondez non, il y a fort à parier que vous étiez dans une grotte en septembre 2015. Pour les autres, nous faisons évidemment référence au scandale qui a secoué le monde de l’automobile. Volkswagen a été reconnu coupable d’avoir falsifié les tests d’émissions polluantes de ses véhicules pour les faire passer pour plus propres qu’ils ne l’étaient en réalité. L’onde de choc a été phénoménale et l’image du géant allemand est à jamais ternie par cette sombre et peu glorieuse affaire.

 Quel est le rapport avec la norme EURO 6 ? C’est précisément à la suite de cet événement que les protocoles d’homologation des voitures ont évolué. La firme allemande est accusée d’avoir placé un boitier sur les véhicules testés pour tromper les résultats des NOx. Ce scandale met en lumière que la méthodologie de test est dépassée et peu en phase avec la réalité de la conduite d’aujourd’hui.

 Ainsi, la norme 6 b enterre le NEDC [New European Driving Cycle] qui manque cruellement de réalisme. Test sur moteur froid, climatisation coupée, pneumatiques surgonflés figurent parmi les griefs retenus contre le vieux NEDC, en vigueur depuis 1973. Il est remplacé en 2018 par le WLTP [Worldwide Harmonised Light Vehicles Test Procedures], effectué dans des conditions plus proches de la réalité, avec notamment des accélérations plus franches.


Vers la norme EURO 7

Les normes évoluent à une fréquence d’environ 5 ans. La dernière date de 2015, c’est donc logiquement que la norme EURO 7 est attendue pour bientôt, toujours dans le même esprit de limitation des rejets nocifs pour la santé et l’environnement. Elle figure déjà dans les cartons de la Commission européenne, qui planche dessus depuis plusieurs années, dans le cadre du Green Deal européen. L’instance européenne prévoit une adoption du texte pour fin 2021.

 

Norme EURO et vignette Crit'Air

Norme EURO et vignette Crit'Air sont bien évidemment liées. La vignette Crit’air indique simplement le niveau de pollution de votre voiture. Elle n’est pas obligatoire en soi, mais le devient si vous souhaitez circuler dans une zone à faibles émissions mobilité [les ZFE], lors des pics de pollution.

Il existe 6 pastilles. Plus le chiffre est élevé et plus le véhicule pollue. Les véhicules électriques et à hydrogène peuvent fièrement arborer un cercle blanc bordé de vert alors que les véhicules à moteur thermique se partagent une classification de 1 à 5, avec le code couleur qui va avec.

La vignette dépend du genre de véhicule que vous possédez [voiture, véhicule de la gamme utilitaire, deux-roues, etc.], du type de carburant [ou d’énergie] utilisé et enfin des normes EURO. Les correspondances sont les suivantes :

  • Crit’Air 1 pour les véhicules essence répondant aux normes EURO 5 et 6 et les motorisations hybrides ;
  • Crit’Air 2 pour les Diesel EURO 5 et 6 et les moteurs Essence EURO 4 ;
  • Crit’Air 3 pour les Diesels EURO 4 et les Essences EURO 2 et 3 ;
  • Crit’Air 4 pour les Diesels EURO 3 ;
  • Crit’Air 5 pour les Diesels EURO 2.

Avis aux youngtimers, les voitures mises sur route avant 1996 ne sont pas classées et n’ont pas de vignette. Elles n’ont donc pas intérêt à s’aventurer dans les ZFE les jours de circulation différenciée. Pour plus d’informations, la classification complète de tous les véhicules est consultable sur le site de du ministère de la Transition écologique.

Voulez-vous savoir si votre catalyseur est défectueux ? Voulez-vous savoir si votre FAP est bouché ?

Posted on 23/11/2020 by Environnement 0 547

Articles Liés

Tout savoir sur le recyclage du FAP et du Catalyseur

Le recyclage du FAP et du catalyseur est une nécessité environnementale mais représente aussi une opportunité...

Comment savoir si votre catalyseur est HS

Un catalyseur HS n'est pas à prendre à la légère car il cache d'autres problèmes sur votre véhicule. Comment détecter...

Leave a CommentLeave a Reply

Vus récemment
Aucun produit