Tout savoir sur le silencieux d'échappement : fonctionnement, changement, Combien ça coûte ?

Tout savoir sur le silencieux d'échappement : fonctionnement, changement, Combien ça coûte ?

Si vous regardez l'arrière d'une voiture thermique, vous remarquerez sans doute une ou plusieurs sorties d'échappement. Sans surprise, ces dernières sont reliées au moteur, puisqu'elles permettent d'en extraire les gaz. Mais n'imaginez pas qu'il s'agit d'un simple tuyau d'acier ! La ligne d'échappement comprend différents éléments importants, comme le catalyseur, éventuellement le filtre à particules, mais également un ou plusieurs silencieux. D'ailleurs, vous êtes-vous déjà demandé à quoi pouvait bien servir un silencieux d'échappement ? C'est ce que je vous propose de découvrir ici !

Qu'est-ce qu'un silencieux d'échappement ?

Un silencieux d'échappement, cela se présente comme un cylindre en acier, avec une entrée et une sortie. Le principe, c'est que les gaz d'échappement entre dans le silencieux et sont acheminés par différentes chicanes afin de réduire les basses fréquences. Pour les fréquences plus hautes, un piège à son est généralement intégré, avec des matériaux isolants tels que de la laine de verre ou basalte. Il en découle une sonorité atténuée. Sur certaines voitures, l'emploi de plusieurs échappements permet de maintenir un son plus étouffé et conforme aux normes en vigueur. D'ailleurs, pour certaines voitures de prestige, comme les Rolls-Royce, les silencieux sont tellement performants, qu'ils parviennent à absorber presque intégralement le son d'un moteur à 12 cylindres.

Les symptômes d'un silencieux d'échappement défectueux ou HS

Plusieurs signes peuvent traduire l'usure d'un silencieux. En voici une liste non exhaustive :

                 Surconsommation anormale de carburant ;

                 Bruit différent à l'accélération ;

                 Bruit métallique au niveau du plancher ;

                 Trou dans le silencieux.

Réparer ou remplacer un silencieux d'échappement ?

Lorsque des symptômes d'usure apparaissent, il est important d'agir. En effet, une fuite sur la ligne d'échappement ou la mauvaise évacuation des gaz peut être nocif pour le moteur, en plus d'engendrer une potentielle contre-visite lors du prochain contrôle technique.

Le silencieux d'échappement est généralement en acier, ce qui peut engendrer l'apparition de rouille. Celle-ci est généralement superficielle avant d'être parfois perforante. Si l'altération est légère, il est parfois possible de ressouder une plaque d'acier afin de retrouver une bonne étanchéité. Cela implique toutefois de démonter le silencieux puis de souder dessus, avant de le remonter. Ce n'est donc pas une opération accessible facilement. Mais surtout, il est souvent plus économique et intéressant d'acheter un nouveau silencieux.

Au fil des années, le silencieux peut s'user et devenir moins performant. Il n'y a pas réellement de fréquence de remplacement. Cela dépend avant tout de l'utilisation de votre voiture, de la météorologie et de votre conduite. En montagne, lorsque les routes sont régulièrement salées, l'acier peut être plus vite endommagé.

Parfois, ce sont les fixations du silencieux qui cèdent... Dans ce cas, des bruits métalliques se font entendre. Si tel est le cas, mieux vaut remplacer systématiquement le silencieux afin de retrouver une base solide. Pensez à contrôler l'état du flexible d'échappement (tresse). Si cette pièce est usée, les déformations seront plus compliquées et plus susceptibles d'endommager différents éléments de la ligne d'échappement.

Tutoriel pour changer soi-même son silencieux

Récapitulons les grandes étapes à suivre pour remplacer le silencieux arrière de sa voiture. En fonction des modèles de voitures, il peut y avoir des spécificités. Notons qu'il est essentiel de réaliser cette opération à froid. L'acier étant conducteur, intervenir sur une ligne d'échappement chaude sera la garantie d'une sévère brûlure.

                 Levez la voiture et sécurisez-là à l'aide de chandelles ;

                 Appliquez généreusement du dégrippant type WD40 sur les fixations du silencieux ;

                 Déposez-le en utilisant des clés. Utilisez un marteau si besoin pour les silent blocs ;

                 Vérifiez que le nouveau silencieux a des fixations similaires à l'ancien ;

                 Appliquez de la graisse graphitée au niveau de la zone d'accouplement du silencieux à la ligne ;

                 Insérez le nouveau joint, de nouveaux silent blocs ;

                 Positionnez et fixez la ligne d'échappement. Assurez-vous que les pièces ne soient pas en contrainte.

Comment nettoyer un silencieux d'échappement ?

Au fil du temps, le silencieux peut perdre de son éclat. S'il n'est pas possible d'intervenir à l'intérieur, il est néanmoins possible de restaurer l'extérieur. Pour cela, il y a plusieurs écoles. Le vinaigre blanc peut convenir. Appliqué à l'aide d'un chiffon, il pourra venir à bout d'une crasse superficielle. Toutefois, il est généralement inefficace pour un encrassement important.

Vous pouvez aussi utiliser du cola. L'acidité permet généralement de retirer les dépôts divers, dont le goudron. L'idéal est de plonger quelques heures durant le silencieux dans le soda afin que le liquide fasse son œuvre. Veillez à bien camoufler les entrées et sorties du silencieux...

Il est aussi possible d'utiliser de la paille de fer et du savon. Cela permet d'agir localement. C'est très efficace, mais relativement long puisque l'opération est effectuée à la main.

Vous voulez un résultat impeccable... Ou presque ? Terminez par un polissage. Mais ne soyez pas trop exigeant. Le silencieux est très exposé aux projections de gravillon. Une usure de surface est donc normale et il est très difficile de rénover parfaitement ce dispositif.

Peut-on supprimer le silencieux d'échappement ?

Techniquement, oui ! Il existe des tubes qui permettent de mieux faire respirer le moteur et donc d'accentuer le bruit. Toutefois, le Code de la route précise, dans son article R318-E qu'il est interdit de supprimer ou de réduire l'efficacité du silencieux d'échappement. L'automobiliste s'expose à une contravention de quatrième classe (135 €) et éventuellement à une immobilisation. Précisons qu'il existe cependant des silencieux en inox qui peuvent être homologués en plus d'être davantage durables. Il est donc préférable de retenir cette solution plutôt que d'ôter simplement un silencieux.

Comment choisir le bon silencieux ? Combien ça coûte ?

Sur le marché, il existe une multitude de silencieux. En entrée de gamme, on trouve des silencieux en acier très basique et généralement d'une qualité assez moyenne. Sujets à la rouille, ils peuvent être trouvés dès 30 €. Seulement, il est recommandé de privilégier des silencieux de meilleure facture. Si l'aspect est similaire, les points de soudure sont généralement mieux réalisés. Comptez environ 80 € pour un silencieux arrière de qualité intermédiaire. Si votre budget vous le permet, les silencieux en inox ont l'intérêt d'une durée de vie bien supérieure, comptez 150 € pour un modèle de bonne facture.

Posted on 23/03/2022 by 0 547

Articles Liés

Tout savoir sur le recyclage du FAP et du Catalyseur

Le recyclage du FAP et du catalyseur est une nécessité environnementale mais représente aussi une opportunité...

Filtre à particules : qu'est-ce ? comment ça marche ?

Savez-vous vraiment à quoi sert ce dispositif antipollution ?

Pourquoi privilégier un filtre à particules en INOX 

Tous les filtres à particules ne se valent pas. L'INOX reste de loin le meilleur choix... Mais pour quelles raisons ?

laissez un commentaireLaissez une réponse

Vus récemment
Aucun produit