Peut-on supprimer le filtre à particules de sa voiture ?

Inévitablement, une voiture engendre des dépenses. Pour réduire les émissions polluantes, les constructeurs automobiles ont imaginé des dispositifs plus ou moins complexes... Mais plutôt efficaces ! Parfois, la machine s’enraye... Et la tentation de supprimer le filtre à particules plutôt que de le remplacer est grande. Mais comment faire ? Et surtout ; est-ce légal ?

Supprimer un FAP, c’est facile !

De nos jours, plusieurs entreprises ont trouvé le filon. Elles proposent, moyennant finance, de supprimer ce dispositif antipollution sur des voitures. L’opération se déroule en deux temps. Le premier est d’ordre logiciel. Il consiste à reprogrammer le calculateur afin qu’il ne tienne plus compte du filtre à particules. La seconde partie consiste à agir directement sur la ligne d’échappement. Le FAP est alors dessoudé, vidé puis ressoudé sur la ligne. Ainsi, il ne devient qu’un simple élément de passage des particules fines qui s’échapperont dans les silencieux, avant d’être rejetées dans la nature. Mais visuellement, la suppression du FAP ne saute pas aux yeux et certains pensent que l’opération passe incognito. Mais alors, quid de la légalité ?

Supprimer le FAP : c’est illégal !

Fin 2014, l’article L. 318-3 du Code de la route interdit très explicitement de « supprimer un dispositif de maitrise de la pollution ». Cela peut entrainer une amende pouvant atteindre 7 500 €. Là, il est légitime de se demander quels sont les moyens pour vérifier si un véhicule est « défapé ». Le durcissement du contrôle technique, intervenu en mai 2018, a fortement accentué les contrôles liés à la pollution. Néanmoins, l’absence d’un filtre à particules opérationnel n’est pas systématiquement détectée. Toutefois, un durcissement a été annoncé en 2019. L’objectif étant de réaliser des contrôles plus sévères, destinés à enrayer le phénomène de défapage. Cela serait-il infaillible ? Difficile à dire. Il y a fort à parier que cela dépendra du type de véhicule et de l’entretien, car l’objectif du gouvernement est clairement d’éradiquer les suppressions de FAP et de catalyseur.

Défaper ou remplacer le FAP ?

Supprimer le filtre à particule plutôt que de le remplacer semble être la solution à tous les problèmes. Toutefois, l’opération n’est pas sans risques et les sanctions risquent d’être de plus en plus systématiques dans les années à venir. D’ailleurs, la plupart des centres proposant cette prestation font signer des décharges de responsabilité. Même si le coût est plus élevé, nous vous conseillons de remplacer le FAP de votre voiture plutôt que de le supprimer. Saviez-vous qu’il existe des moyens simples pour éviter l’encrassement de ce dispositif ? Enfin, supprimer le filtre à particules pose de réelles questions éthiques. Libérées, les particules fines s’échappent librement dans l’air et pénètrent facilement les poumons. Pour les personnes fragiles (personnes âgées, enfants...), les conséquences peuvent être désastreuses.

Voulez-vous savoir si votre catalyseur est défectueux ? Voulez-vous savoir si votre FAP est bouché ?

Pourquoi supprimer le filtre à particules ?

Oui, pourquoi ? Le FAP n’a pas été conçu pour vous gâcher la vie, mais pour diminuer la pollution de votre véhicule. Les normes européennes d’émissions sont de plus en plus restrictives. Elles obligent les constructeurs automobiles à se dépasser technologiquement pour proposer des systèmes antipollution fiables et efficaces.

Les détracteurs du filtre à particules ne voient que les inconvénients, véhicules moins nerveux, consommation d’essence plus importante et surtout prix exorbitant de la réparation en cas de panne. Or, plutôt que de se battre contre cette technologie, pourquoi ne pas l’apprivoiser ? Bon nombre d’automobilistes ne savent bien souvent pas si leur véhicule est équipé d’un FAP et surtout à quoi il sert réellement. Donc fatalement, ils ignorent comment l’entretenir.

Car oui, on peut tout à fait entretenir son filtre à particule. En commençant tout d’abord par ne pas multiplier les petits trajets urbains, réalisés à un régime moteur trop faible. Le risque de colmatage devient plus grand lorsque les déplacements sont trop courts, car le cycle automatique de régénération ne peut pas se mettre en route. N’attendez pas de constater que votre véhicule perd en performance ou que votre consommation de carburant grimpe en flèche. Prenez les devants et décrassez votre FAP vous-même, en roulant.

Défaper son véhicule en deux étapes ?

Pour les plus curieux (ou les plus têtus) d’entre vous, voici néanmoins comment procéder. La première étape consiste à supprimer le FAP électroniquement. Pour cela, vous devez reprogrammer le calculateur afin qu’il ne tienne plus compte du filtre à particules. Le mécanisme de régénération ne se déclenchera plus et bien sûr le témoin lumineux du FAP ne s’allumera pas, comme en cas de défaut ou de colmatage. Les mécaniciens amateurs qui se lancent dans l’aventure utilisent (seuls ou associés) divers logiciels : MPPS, Galleto, Ecusafe ou encore Winols. Ils permettent de lire et de sauvegarder la cartographie moteur initiale puis d’en injecter une nouvelle. Côté prix, vous en trouvez à partir de 50 €. La grande question est plutôt : vous sentez-vous capable de réécrire votre cartographie moteur correctement ? Nous laissons cela à votre jugement.

La seconde partie consiste à agir directement et de supprimer mécaniquement le FAP. La pièce est alors dessoudée, vidée puis ressoudée sur la ligne d’échappement. Ainsi, il ne devient qu’un simple élément de passage des particules fines qui s’échapperont dans les silencieux, avant d’être rejetées dans la nature. Visuellement, il faut bien reconnaître que la suppression du FAP ne saute pas aux yeux. N’allez cependant pas croire qu’elle ne se voit pas.

Avantages et inconvénients de supprimer un filtre à particules 

Des avantages en trompe l’œil

Les acharnés du défapage verront avant tout un entretien simplifié de la voiture. L’absence de FAP entraîne automatiquement la fin des risques d’encrassement et de colmatage de la pièce. Il n’est également plus nécessaire de se préoccuper de la régénération du filtre ni de veiller au niveau d’additif, pour les véhicules disposant d’un FAP additivé. Or, si le FAP s’encrasse, c’est bien souvent parce que le propriétaire du véhicule effectue de nombreux petits trajets urbains, ce que détestent les mœurs diesel. Le vrai problème réside probablement dans le choix de la motorisation plus que dans le système antipollution en lui-même.

Des inconvénients à ne pas négliger

Les inconvénients sont nombreux et surtout ne sont pas sans conséquences pour votre voiture :

  • Une casse moteur. Un défapage mal fait et une mauvaise reprogrammation de la cartographie moteur font courir de gros risques à votre voiture.
  •  Une position de hors-la-loi. La suppression du FAP est interdite et vous place dans l’illégalité la plus totale.
  •  Une opération coûteuse. Vous vous rendez passible d’une amende et d’une mise en fourrière si cette manipulation est découverte.
  • Un échec au contrôle technique. Sans autre solution que de faire remonter un FAP en excellent état pour présenter à nouveau votre véhicule.
  • Une perte de la garantie constructeur et du bénéfice de votre assurance, en cas d’accident.

Une opération illégale

Supprimer le FAP de son véhicule est une opération illégale qui peut vous coûter cher. L’article L. 318-3 du Code de la route interdit très explicitement depuis 2014 de « supprimer un dispositif de maitrise de la pollution ». Si vous passez outre, vous risquez une amende pouvant atteindre 7 500 €. Jusqu’à cette date, on ne comptait plus les forums expliquant comment supprimer le FAP. La pratique semble moins en vogue aujourd’hui, en tout cas elle s’exerce de façon beaucoup plus discrète. Les professionnels qui n’hésitaient pas à en faire leur fonds de commerce ont aujourd’hui recentré leur activité sur le nettoyage du FAP. Pour autant, nous nous garderons bien d’affirmer que le défapage appartient au passé.

Un premier durcissement du contrôle technique est intervenu en 2018. La nouvelle réglementation a accentué les contrôles liés à la pollution. Néanmoins, l’absence d’un filtre à particules opérationnel n’était pas systématiquement détectée. Le tour de vis donné en 2019 contribue à changer la donne. En renforçant les contrôles d’opacité des fumées d’échappement, l’objectif des pouvoirs publics est clairement d’éradiquer les suppressions de FAP et de catalyseur.



Consultez également l'article << Can we remove the Diesel Particulate Filter from the vehicle? >> sur Krosfou UK.

Posted on 19/03/2019 by Fonctionnement 3 35148

Articles Liés

FAP, catalyseur : où trouver ces pièces en urgence ?

Une panne de catalyseur ou de FAP et ce sont tous vos projets qui tombent à l'eau. Où trouver ces pièces en urgence ?...

Quelle est la durée de vie d'un FAP ou d'un catalyseur ?

La question de la durée de vie des filtres à particules et catalyseurs est posée... Et elle dépend beaucoup de votre...

Comment savoir si le FAP de ma voiture est usé 

Plusieurs éléments permettent de diagnostiquer l'usure prononcée d'un filtre à particules.

3 Comments

  • Mounir

    Mounir 26/05/2021 Reply

    Bonsoir!
    Est ce que quelqu un poiait me dire, si je peux changer mon FAP par un autre moins usée sans programmer la voiture?
  • Jean

    Jean 13/02/2021 Reply

    Pour ce qui est de l’éthique que penser de la cérine injectée dans le fap et le nettoyage du fap fait par les garagiste le liquide va ou après dans des centres spéciaux ou dans les égouts ?
  • anonymus

    anonymus 21/10/2020 Reply

    Avec le FAP on consomme 20% de plus de gazole, alors où est le gain puisqu'on rejette 20% de plus de gaz d'échappement?

Leave a CommentLeave a Reply

Vus récemment
Aucun produit